IM & 70.3 Barcelone, Frenchman et triathlon de Cassis

Pendant que certains profitent déjà de l’intersaison et prennent une pause – bien méritée – d’autres avaient décidé de participer à un dernier triathlon. Ce premier week end d’octobre, et sa météo automnale, aura réservé bien des surprises aux athlètes du TCG. Thomas R et Louis Q étaient alignés sur le 70.3 et l’IM de Barcelone. Avait également lieu le triathlon de Cassis auquel Maxime participait.

Frenchman Hourtin

Dorian, quant à lui, accrochait un dossard pour le Frenchman d’Hourtin (3k natation/180km vélo/42km CAP), 3 semaines seulement après son Ironman de Nice.

Il nous livre ses impressions : « Trois semaines après l’Ironman de Nice, je décide de m’aligner au départ du Frenchman d’Hourtin avec pour seul objectif de me faire plaisir dans une région que je ne connais pas. Le parcours est plat et bien que n’ayant quasiment pas sorti mon vélo de chrono de l’année, finir sous les 10h ici est normalement à ma portée. (NB : Dorian a terminé son Ironman de Nice en 10h28 !)

La météo est incertaine et les rafales de vent annoncées laissent craindre quelques difficultés à vélo. Mais c’est finalement la natation qui sera piégeuse avec un parcours en ligne droite nord/sud, à contre-courant avec des vagues de 50cm (une première depuis la création de la course). Je m’épuise dans cette eau agitée pendant 1h20, soit 12min de perdues par rapport à Nice.

Le vélo est plus calme que prévu mais moins joli également. On ne voit l’océan que quelques secondes, l’essentiel se déroule sur de longues lignes droites en forêt. C’est ici que je commets une sérieuse erreur, celle de rester une poignée de secondes à moins de 12m de la première féminine qui se remet systématiquement devant moi à chaque dépassement tout en me criant dessus. Une moto arrive, carton bleu, 5′ de pénalité. Moi qui passe mon temps à dénoncer le drafting… La fin de parcours se révèle longue et venteuse. Tenir une position aéro devient difficile, les épaules et les bras tirent.

 

 

A l’entame du marathon, je calcule que j’ai 3h21 pour atteindre mon objectif. Pas impossible mais pas facile. Je tente mais ça ne passe pas. Pour 1min19. C’était pourtant une jolie course à pied avec une belle ambiance malgré la pluie. Trop d’erreurs de ma part pour prétendre à mieux, je termine un poil déçu et frustré mais quand même content d’avoir pu enchaîner. Tant pis pour le chrono, on retentera l’an prochain. »

70.3 Barcelone

C’est du côté de la Costa Brava que Thomas R décide de clôturer cette saison et s’aligne sur le 70.3 de Barcelona. Il nous partage lui aussi son retour de course : « Mon objectif est de confirmer les bonnes sensations de cette année et de me faire plaisir avant la coupure annuelle.

Samedi, veille de course, petit contrôle de la météo du lendemain et les conditions semblent ne pas être avec nous. Fort vent, mer agitée et peut-être pluie seront de la partie. Pas de problème me précise un athlète ukrainien lors de l’enregistrement car « we are strong ». À voir…

Dimanche matin, derniers réglages dans l’aire de transition et petite attente avant que le jour ne se lève pour que nous puissions enfin constater l’état de la mer. Cette dernière est très agitée avec de gros rouleaux qui viennent s’écraser sur la plage. Petite appréhension générale et attente de la décision des officiels. Je me lance quand même pour l’échauffement au milieu de la houle et des canots de sauvetage ballotés dans tous les sens qui ont bien du mal à tenir le cap. C’est une folie d’aligner 1’900m dans ces conditions. L’organisation tranche et annonce que la natation sera raccourcie à 900m – voire 500m selon mes estimations.

Départ 08h20, gérer les rouleaux, ajuster la trajectoire, prendre sa respiration au bon moment et survivre au milieu des vagues seront les mots d’ordre de cette première partie. Arrivé au terme de cette bataille, ce n’est pas moi qui sors de l’eau mais un rouleau qui m’éjecte sur la plage et me pique mes lunettes par la même occasion. Géniale cette sortie de l’eau expresse !

Ensuite, départ pour une partie vélo bien usante avec un vent costaud mais qui ne refroidira pas les drafteurs expérimentés qui s’en donnent à cœur joie et rivalisent avec le train local à nos côtés. Nous sommes bien au temple du drafting… assez moche.

Je pose le vélo quand même bien entamé mais me réjouis de débuter la dernière partie de la course, ma préférée. Après une 2ème transition un peu mieux gérée que la 1ère, je me lance le long de la côte pour la partie course à pied. Celle-ci se passe plutôt bien avec une allure plus ou moins constante. Les quelques moments de moins bien seront largement compensés par les encouragements de la famille le long de la plage, génial !

Je termine ce triathlon dans de bonnes conditions et profite pleinement des derniers moments de la saison 2021 et de l’ambiance à l’arrivée. Re-concentration immédiate après la finish line pour le prochain objectif : Les vacances ! »

Ironman Barcelone

Louis était lui aligné sur l’Ironman complet. Même histoire que sur le half : une natation raccourcie à cause des conditions tempétueuses de la méditerranée. Louis boucle avec le sourire son objectif majeur de la saison en un temps de 8h28, et ce malgré une pénalité à vélo !

Triathlon de Cassis

Maxime était aligné sur le triathlon, ou plutôt duathlon, de Cassis format olympique. Les conditions météorologiques de ce premier weekend d’octobre n’ont pas permis aux athlètes de nager, et la partie natation a donc été remplacée par une courte course à pied. Après une bonne première course à pied et un vélo pied au plancher, Maxime va complètement « exploser » selon ses dires sur la deuxième course à pied. Une perf en dessous de ses attentes mais qui ne vient en rien gâcher la saison magnifique qu’il a réalisé jusque-là !

Bravo à tous pour ces performances !

 

La saison de triathlon étant (presque) terminée, certains membres de TCG profitent des courses organisées dans la région. De nombreux membres étaient au départ des 10k GIANTS à Genève et d’autres participaient à la course Morat – Fribourg. Bravo aux nombreux participants de ces deux courses ! Et enfin, un grand coup de chapeau à un membre du comité, Bruno, qui était aligné sur le mythique marathon de Londres. Il boucle les 42km en 3h14 !

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Parutions précédentes

Offre partenaire: Hôpital de La Tour

L’Hôpital de La Tour, partenaire du club, vous propose des tarifs préférentiels pour diverses prestations. Détails ci-dessous! Pour toute question,

Les Packs Adultes

LA COLLECTION 2022 EST ARRIVÉE ! COMMANDEZ DÈS MAINTENANT VOTRE PACK HABITS TRIATHLON CLUB GENÈVE ! IL SUFFIT DE PASSER

Un petit tour au vélodrome

Ce mercredi,  je suis allée faire un petit tour du côté du vélodrome de la Queue d’Arve pour y retrouver

Ironman & 70.3 Portugal

Alors que la saison des courses automnales débute, certains de nos irréductibles triathlètes continuent de s’aligner sur les derniers triathlons

No more posts to show
X