Ironman 70.3 Zell am See

C’était le dernier week-end d’août, le circuit Ironman 70.3 faisait escale en Autriche. Hôte des championnats du monde de la distance en 2015, Zell am See offre un superbe terrain de jeu pour les triathlètes. Alors que Tom Hug prenait son premier départ en catégorie pro (atricle à lire ici), c’est Trinidad et Ivo qui portaient haut les couleurs du TCG ! Retour avec eux sur leur expérience.

 

Quand as-tu décidé de participer à cette course ? Et pourquoi celle-ci ? 

Trinidad : « Juste le jour après avoir fait Rapperswil. J’ai besoin que la course me motive en termes d’organisation : rolling start pour la natation et pas trop de boucles de vélo. Et termes de paysages, courir dans les Alpes est tout simplement idyllique. »

Ivo : « C’est toute une histoire. En 2021, on avait décidé de faire notre premier half. On voulait une course labellisée Ironman, assez facile (vélo plus ou moins plat) et accessible (en voiture). On s’est donc inscrit à l’Ironman de Graz en Autriche. Sauf que, en 2021, Graz a été annulé et on nous a donné un bon pour un autre Ironman. Mais seulement en Autriche. On a donc regardé nos options pour 2022, et Graz n’était même plus proposé, il ne restait que l’IM70.3 Zell am See. Ayant fait entre temps notre premier IM70.3 à Rapperswil qui nous a tellement plu et nous a confirmé qu’on pouvait faire une course avec un peu de dénivelé, on s’est inscrits pour Zell am See. 2 jours après avoir terminé à Rapperswil ! »

Raconte-nous ta course brièvement. 

Trinidad : « La journée a commencé de manière très négative : de la pluie, de la pluie et encore de la pluie. Mais Ivo m’encourage et le speaker dit que les prévisions météorologiques sont positives. Je le crois et, après bien des hésitations, je décide d’essayer. Le speaker a menti… Après une super natation où j’ai fait mon parasite au maximum, je prends le vélo et à ce moment-là, je sais qu’il sera impossible d’aller vite. Les pauvres bénévoles font de leur mieux pour tout nous indiquer et nous encourager, mais je ne pense qu’à ne pas tomber. Je monte le col de 13km sans problèmes et j’arrive, en grincent des dents, au bout d’une descente assez technique. Les paysages sont magnifiques et la route est impeccable, quel dommage. J’arrive à la T2 plus mouillée que à la T1, mais je suis motivée pour la partie CAP. Le parcours est très beau et les gens du village sont vraiment avec nous malgré la pluie. Je me sens bien jusqu’au kilomètre 13, où je commence à avoir des crampes, je réalise que je n’ai pas assez bu à cause de la pluie. La seule chose qui reste à faire est d’arriver à la fin, quoi qu’il arrive. Les gens et Ivo me poussent, ils me font oublier la douleur et penser seulement à franchir la ligne d’arrivée, je leur dois ça. J’arrive enfin avec un mélange de sentiments : bonheur, fierté, soulagement et beaucoup de frustration. Aurais-je pu faire mieux ? Oui, mais j’aurais très bien pu ne pas le faire non plus ! Des jours de grand apprentissage. Merci beaucoup pour le soutien Zell ;) »

Ivo : « Ça a commencé assez mal niveau motivation. Ils annonçaient de la pluie pour toute la journée et nous voilà dans la zone de transition avant le départ sous la pluie en essayant de fermer les sacs de transition pour que les affaires restent plus ou moins au sec jusqu’à utilisation. Mais j’étais déterminé à le faire ! La natation s’est bien passée, un aller-retour dans un lac de montagne super clair et un panorama magnifique (on l’a vu le jour avant sans la pluie). C’était un rolling-start, mais sans sas particuliers selon le temps estimé. Il y avait donc un peu plus de trafic dans l’eau qu’à Rapperswil et j’ai nagé un peu plus lentement. Puis je me suis lancé sur le vélo, sans connaître le parcours car on n’avait pas eu le temps de faire une reconnaissance. C’est une seule boucle de 90km, et quasi tout le dénivelé se fait dans une seule montée de 13km avant la moitié de la course. Le parcours était super beau. Une fois le col passé, il y a une courte descente assez technique. Ce jour-là sous la pluie, j’ai vu pour la première fois des triathlètes descendre (!) à pied. Mais après, que du faux-plat descendant et du plat. Parcours rapide donc, sur des routes dans un super état, traversant des champs verts et des villages pittoresques. Pour combler le tout, la pluie s’est même arrêtée pour quelques minutes ! Je suis assez satisfait de ma performance, tout en sachant que je ne pousse pas encore assez sur le vélo, par peur de ne pas pouvoir courir après. C’est surtout dans les descentes que je dois encore m’améliorer. Pour finir, la course à pied, c’est 2 tours le long du lac, on croise en permanence les autres coureurs et c’est une super ambiance. J’ai bien tenu mon rythme jusqu’au kilomètre 17, après lequel j’ai dû ralentir un peu à cause de crampes aux mollets. J’ai quand-même réussi à courir presque 20 minutes plus rapidement qu’à Rapperswil est finir la course en dessous de 6 heures. Très content. »

Quel souvenir retiendras-tu de cette course ? 

Trinidad : « Des paysages à couper le souffle, des routes comme des tapis et une pluie incessante. »

Ivo : « C’est un magnifique parcours qui ne laisse que le désir de le refaire sous des meilleures conditions. A recommander sans hésitation ! »

Quel est ton prochain objectif ?

Trinidad : « SGRAIL100 cette année, donc natation en mer, gravel et trail running. »

Ivo : « D’abord, cette année le SGRAIL100 à Gérone, mais plutôt pour le plaisir,. Et l’année prochaine on s’est déjà inscrits à 2 autres IM70.3: ceux de Mallorca et de Vichy. »

 

 

Partager

Facebook
Twitter

Parutions précédentes

10 & 20km de Genève

Comme chaque année, nos membres étaient présent-e-s en nombre au départ des 10km et 20km de Genève! Le club s’est

Ironman 70.3 World Championship 2022

Quelques semaines après les championnats du monde d’IronMan à Hawaii, les triathlètes se tournaient vers les championnats du monde d’IronMan

Ironman World Championship 2022

6 ! C’est le nombre d’athlètes du TCG qualifiés cette année pour les championnats du monde d’Ironman à Kona, du jamais

XTERRA World Championship

En triathlon, le mois d’octobre rime avec championnats du monde! Et cette année, ça commençait par les championnats du monde

Ironman 70.3 Cascais

La saison triathlon arrive bientôt à son terme, en Europe du moins, et nos triathlètes continuent de s’aligner sur les

Charly Haymoz

Course à pied adultes

Formation

Brevet (cfc) Swiss Olympic Triathlon
Expert J&S triathlon

Membre du TCG depuis 1995

Christophe Kolly

Natation adultes/jeunes/TRG

Formation

J+S multisport
J+S triathlon
J+S natation
Coach ironman

Entraîneur de triathlon depuis 2005 Triathlète depuis 1987 Champion suisse de triathlon M45 en 2016 4x vainqueur du triathlon de Genève dans ma catégorie d'âge 9x finisher d'un ironman

Laura Dumauthioz

Natation jeunes

Formation

Moniteur J&S Sport des enfants (Natation et Gymnastique)

Moniteur J&S Natation Jeunes/ Adultes

Monitrice de natation au Triathlon Club Genève pour les jeunes depuis 2018. Participe à la coupe de Noël depuis 2016.

Damien Legre

Entraineur Triathlon, Direction Technique, Coordination des Commissions du Club

Formation

Fondateur de la société PREPAMAX (www.prepamax.ch)

Gabriella Halom

Natation jeunes/TRG

Formation

Après avoir diplômé en tant qu’infirmière dans mon pays natal qu’est la Hongrie, j’ai fait un master en sciences des sports à l’Université de Cologne. En tant que coach sportive et passionnée par le sport, la santé et le développement personnel, j’ai complété mes compétences par des formations en coaching personnel, performance coaching et mental training. Je suis également certifié J+S et j’enseigne la natation depuis des années.

Je crois en l’humour et en l’approche holistique où le corps et l’esprit ne font qu’un afin que chacun puisse atteindre ses objectifs avec le sourire !

Eric Dumauthioz

Natation adultes

Formation

Moniteur J&S natation compétition et triathlon.
Moniteur Sport des adultes spécialisation Running.

Grand malade de la Coupe de Noel depuis 1982.
Membre du Triathlon Club Genève depuis 1992.

Charly Haymoz

Course à pied adultes

Formation

Brevet (cfc) Swiss Olympic Triathlon
Expert J&S triathlon

Membre du TCG depuis 1995

Jean-Marc Dunand

responsable jeunes/TRG + entraineur vélo – cap jeunes/TRG

Formation

Enseignant sport au collège André-Chavanne : diplôme universitaire

Formation JS : triathlon entraîneur A, sport de performance.

Formation JS : Ski et ski de fond, escalade, sports collectifs, natation

+ de 20 ans de coaching en triathlon

Membre du club et compétiteur depuis 1987

Toujours partant pour un déplacement en club proche ou aux quatre coins du monde.
Passionné par ces jeunes athlètes.

Thomas Huwiler

Course à pied

Formation

Master en Science du mouvement et du sport (UCLA, UNIGE & ISSUL).
Master en didactique & pédagogie à l’UNIGE.
Expériences diverses en tant qu’entraîneur au Stade Genève, Sports universitaires de l’UNIGE, Programme Sant’«e»scalade & Athletica.

TEAM SPIRIT avant tout, FUN & INTERVALS

Gérald Granger

Cyclisme route, piste, (terrain gravel et vtt) encadrement jeunes et adultes

Formation

Formations reconnues J+S en cyclisme route et piste, hockey sur glace, conditionnement physique.

Suit régulièrement et accompagne des athlètes en soutien mental dans leur approche et de leur développement sportif ou personnel.

Dans le domaine de l’encadrement sportif depuis 1974. Peut proposer un accompagnement « coaching privé » pour la planification et suivi d’entraînement.

Andrea Rudowski Colas

Team Santé

Formation

Diplômée en médecine traditionnelle chinoise par l’Ecole Supérieure de Médecine Chinoise de Barcelone et certifiée en médecine chinoise par l’Université de Médecine de Pékin, Andrea a aussi suivi des formations spécialisées dans les lésions sportives et l’appareil locomoteur. Elle traite de nombreux sportifs dans son cabinet aux Eaux-Vives avec des techniques telles que : Tui Na (massage thérapeutique chinois), acupuncture, ventouses, moxibustion, phytothérapie chinoise et conseils en diététique.

Toujours dispo aux bords des bassins pour donner des conseils et trouver des solutions.

Romain Aymon

Natation – Vélo Adulte

Formation

BLS-AED-SRC
Brevet Base Pool et Brevet Plus Pool
Endure IQ – Long Distance Triathlon Course : 101-102-104

Fin connaisseur du plateau professionnel en triathlon longue distance. Triathlète autodidacte qui lit beaucoup sur le triathlon et l’entraînement (plus de 60 livres à ce sujet dans ma bibliothèque !)

Sandrine Dunand

Entraineur vélo – Cap Jeunes

Formation

Formation JS : Triathlon et Ski
Membre du club depuis 2000

Toujours partante pour un défi sportif ou culinaire

X
X